Annulation du Schéma Régional Eolien de Basse Normandie

mercredi 24 octobre 2012

Philippe de Villiers, député européen, interpelle le Président de la République au sujet des éoliennes qui menacent la Vendée, le Puy du Fou et... les Pays de Loire dans leur totalité...

Le 19 octobre, Philippe de Villiers a interpellé le Président de la République, dans un courrier remarqué et commenté dans le Landerneau politico-médiatique et par tous ceux, soucieux des problématiques posées par le développement anarchique des installations éoliennes industrielles.

« Je vous lance un cri d'alarme au nom de tous les Vendéens. Ne laissez pas transformer la Vendée en gigantesque ventilateur, écrit-il. Les éoliennes ne sont ni bonnes pour l'environnement, ni pour le consommateur. Elles défigurent nos paysages, portent atteinte à la biodiversité, créent des nuisances de toutes sortes et nourrissent une économie de casino dont seuls de voraces groupes privés profitent au mépris de l'intérêt général... »

Le préfet de Région avait pourtant rassuré Philippe de Villiers : il n'y aura pas d'éoliennes installées dans le périmètre de la Cinéscénie du Puy du Fou. La bataille gagnée il y a une dizaine de jours par l'ancien président du conseil général ne lui suffit plus. Sa croisade contre l'implantation de 180 champs d'éoliennes en Vendée continue plus que jamais.


Si le schéma régional éolien était adopté, Philippe de Villiers se pourvoirait alors devant le tribunal administratif et le conseil d'État pour le faire annuler. 
« Les arguments ne manquent pas... Ce plan est absurde... Il faut réintroduire un peu de bon sens dans le débat... »
En attendant la date butoir du 30 octobre, Philippe de Villiers « espère entraîner les élus derrière (lui) » pour tenter d'infléchir le Conseil régional. 

Cliquer sur les liens ci-dessous pour lire les articles sur Ouest France papier du 20 octobre et sur Ouest France en ligne sur internet.

https://docs.google.com/open?id=0B2dzU5mlJHm_ZEdRV0lzZmNkNlE

http://www.ouest-france.fr/2012/10/20/vendee/eoliennes-Villiers-en-appelle-a-Hollande--63836506.html