Annulation du Schéma Régional Eolien de Basse Normandie

mardi 30 novembre 2010

Plus Belle Notre Verzée et notre Fédération Vent d'Anjou reçues par Monsieur le Préfet et le Secrétaire Général de la Préfecture, à Angers

Le 17 novembre 2010, l'association Plus Belle Notre Verzée, représentée par son Président, Thierry de SAYVE, est reçue par le Préfet de Maine et Loire, Monsieur Richard SAMUEL, accompagné du Secrétaire Général de la Préfecture et de deux de ses collaborateurs.
Le rendez-vous avait été obtenu par Mme Bernadette KAARS, Présidente de Vent d'Anjou, Fédération comprenant les dix associations anti-éoliennes du Maine et Loire.
Etaient présents , les représentants de huit d'entre elles.

Nous ne pouvons que louer la qualité d'écoute du Préfet et le dialogue démocratique qui s'est instauré durant ce comité qui a duré 1h30.
Après une brillante introduction de Bernadette KAARS, le Préfet a tenu à écouter longuement les raisons de l'opposition aux projets éoliens de chaque association aprés avoir développé en préambule le fait que, selon lui, l'éolien terrestre rencontrait de nombreux problèmes à travers toute la France et que les décrets d'application de la loi Grenelle II ne feraient qu'accentuer encore ces difficultés notamment par la prise en compte des normes ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

Pour Plus Belle Notre Verzée, le Préfet a parfaitement noté notre opposition aux deux projets d'implantation d'éoliennes risquant de défigurer le pouancéen, en particulier celui de P&T Technologie qui fait peser en outre un risque trés important sur le CERGO (Centre Régional d'Entrainement de Galop de l'Ouest), zone Pouancé Nord et, celui de Eole Generation, zone Pouancé Sud, qui risque de défigurer le bocage s'étendant au sud de Pouancé.
Le Président de Plus Belle Notre Verzée, Thierry de Sayve, souligne, en outre, que ces deux promoteurs éoliens ne tiennent aucun compte, ni du prestigieux projet développé par Monsieur Pierre MEHAIGNERIE, Maire de Vitré, qui a lancé, depuis plusieurs mois, le projet de classification des Marches de Bretagne au Patrimoine Mondial de L'UNESCO dont fait partie bien évidemment le pouancéen, ni de l'existence de nombreux monuments historiques.
Au nom de l'Association, le Président, par le présent message, tient à remercier encore bien vivement Monsieur le Préfet de cet utile rendez-vous, au cours duquel, il nous a été permis de nous exprimer trés librement.