Annulation du Schéma Régional Eolien de Basse Normandie

lundi 21 juin 2010

Assemblée Générale de la FED (Fédération Environnement Durable), dont notre association est membre, à Paris, le 12 juin 2010

L'Anjou était représenté par Thierry de SAYVE, Président de notre association Plus Belle Notre Verzée, Catherine FAURE, Présidente de l'association Les Collines d'Antoigné et membre fondatrice de l'association Antoigné sous le vent.
Etait également présente Bernadette KAARS, Présidente de la Fédération Vent d'Anjou (qui regroupe onze associations du Maine et Loire). Occasion nous est ici donnée, de féliciter Bernadette KAARS, nommée, ce jour, au Conseil d'Administration de la FED au niveau national.

Impressionnante réunion comprenant plus de 200 délégués d'associations militant contre l’éolien anarchique et venant de la France entière : Normandie, Provence, Alsace, Nord Pas de Calais, Pays de Loire…
Rappelons que la FED, brillamment dirigée par son Président, Jean Louis Butré, comprend actuellement plus de 700 associations couvrant tout le territoire national.

Les échanges entre délégués se sont voulus constructifs et reflètent bien la crédibilité installée et croissante de la Fédération auprès des Pouvoirs publics. Car, la FED est aujourd’hui devenue, auprès d’eux, un interlocuteur privilégié.

Durant cette journée, constat a été fait que la FED est désormais considérée comme un mouvement de résistance nationale à "l' invasion étrangère", sans mauvais jeu de mot. En effet, la réalité économique nous révèle que les éoliennes sont fabriquées à l'étranger : Allemagne, Danemark, Espagne, Chine… Elles concourent au funeste déséquilibre de notre balance commerciale sans aucune contre partie économique.
Et, cette montée en puissance de la FED correspond à cette prise de conscience. Et, cette prise de conscience correspond désormais à un courant émergeant qui a du poids dans la vie politique française. Ainsi, la redéfinition de la loi encadrant les projets d'installation d'aérogénérateurs dans un sens beaucoup plus restrictif est une preuve tangible du poids politique de la FED.

Nombreux sont les points de tension abordés durant cette Assemblée Générale.
On ne pourra dans cet article les citer tous. Reprenons en Cinq ; très révélateurs.
  1. La forte baisse de la rentabilité escomptée pour les communes : trois fois moins de rentabilité comparé au « temps » de la Taxe Professionnelle.
  2. L'IFER (Imposition Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux) est en forte baisse sans garantie aucune pour les deux ans à venir.
  3. La redéfinition de la taxe foncière (en très forte hausse) pour les propriétaires de terrains recevant des éoliennes, non plus considérés comme terres agricoles mais comme terrains industriels, annulant ainsi la rente de situation proposée par les promoteurs !
  4. La baisse de la valeur immobilière des terrains reconnus désormais par les tribunaux avec la norme ICPE (Installations Classées pour la Protection de l'Environnement).
  5. Le repositionnement de l'ABF (Architecte des Bâtiments de France) au sein du processus décisionnel...